Site web gouvernemental, le rappel à l’ordre de l’ANTIC


  L’Agence Nationale des Technologies de l’Information et de la Communication a tenu un atelier dans ce sens.

  Le Directeur Général de l’ANTIC a regroupé autour de lui les administrations publiques le mardi 20 janvier 2009. C’était à la faveur de l’Atelier Technique d’Evaluation de la mise en œuvre de l’application de l’architecture d’un site web gouvernemental. Dans son propos liminaire, le Dr. EBOT EBOT ENAW a relevé que certaines administrations tardent à mettre en œuvre l’architecture adoptée d’un site web gouvernemental, et que les sites web gouvernementaux développés jusqu’ici par quelques administrations ne reflètent pas toujours cette architecture.

  Elaboré il y a un an de façon consensuelle avec les administrations, l’appropriation et l’application de ce modèle de référence de l’architecture d’un site web gouvernemental revêtent nombre d’intérêts.

  Le Template de l’ANTIC favorise en effet le développement des contenus locaux et, par conséquent, la mise à la disposition de nos populations des informations pertinentes pouvant contribuer à l’amélioration de leur niveau de vie, et au renforcement de la confiance entre l’administration publique et les usagers. Il permet d’assurer et d’affirmer avec force la présence du Cameroun sur la toile mondiale, encourage l’émergence d’une culture TIC et contribue au renforcement de la sécurité des sites web gouvernementaux. Cette architecture, vise à également structurer les services publics en fonction des besoins des administrés et non en fonction de la structure interne de l’administration.

  La présentation de l’architecture a permis une meilleure compréhension de cet outil et un accent particulier a été mis sur les objectifs majeurs de cet outil à savoir : favoriser une meilleure gestion du cyberespace camerounais au niveau gouvernemental, améliorer l’accessibilité et la disponibilité des sites web gouvernementaux, faciliter la maintenance et réduire les coûts de développement des sites web gouvernementaux, consolider le bilinguisme, améliorer et standardiser les contenus et les services offerts en ligne, rehausser la qualité visuelle des sites web gouvernementaux, garantir la continuité des services gouvernementaux en ligne en cas d’incident cybernétique (hacking, piratage, virus, ...), rendre visible de façon permanente les sites web gouvernementaux sur la toile mondiale (Internet).

  Face à l’inquiétude du Directeur Général de l’ANTIC, les responsables présents des administrations à ces travaux ont justifié la non application du modèle de référence par des difficultés d’ordre organisationnel, technique et financier. A chaque groupe de difficultés identifiées, plusieurs recommandations ont été formulées.

  Dans la même lignée, un projet de plan directeur des Tic a été présenté aux participants. La rencontre a également été le lieu pour le Dg de l’ANTIC d’annoncer la mise en place prochaine d’un point d’échange Internet (IXP) qui permettra une meilleure qualité de service et une réduction des coûts d’accès à l’Internet, ainsi qu’un Data Center à l’ANTIC qui permettra par exemple d’héberger des sites web gouvernementaux ne disposant pas d’infrastructure adéquate.

 
   

Alerte de Sécurité

Emission Radio ANTIC.CM