Colloque international sur la modernisation,Juin 2007


L’an 2007 et le 19 du mois de juin, le Palais des Congrès de Yaoundé a servi de cadre à la tenue du colloque international sur le thème général de la modernisation du Cameroun par les TIC, impact, potentialités, perspectives.

Ce colloque a été organisé par l’Agence Nationale des Technologies de l’Information et de la Communication (ANTIC), en partenariat avec CISCO SYSTEMS INTERNATIONAL et sous le parrainage de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT). La rencontre était structurée en cinq ateliers thématiques et deux séances plénières.

La méthodologie de travail adopté a consisté en une présentation succincte d’exposés ou d’expériences sur les différents thèmes par des conférenciers représentant d’une part, les structures nationales publiques et privées, et d’autre part, les sociétés étrangères partenaires de CISCO, suivis de débats illustrés par des exemples concrets de transformation à succès grâce aux TIC et d’une étude de cas sur les secteurs d’investissement prioritaires en cas de mise à disposition d’un financement substantiel.

Les travaux ouverts par M. BIYITI bi ESSAM Jean Pierre Secrétaire Général du MINPOSTEL, représentant le Ministre d’Etat, Ministre des Postes et Télécommunications, en présence de M. Vincent SAKANGA Représentant régional de l’UIT, étaient placés sous la présidence du Dr EBOT EBOT, Directeur Général de l’ANTIC et la modération générale de Erich VIEDGE de CISCO. La séance plénière d’ouverture a été marquée par trois discours et une présentation. Le discours du Directeur Général de l’ANTIC souhaitant la bienvenue aux participants et situant le contexte de l’organisation de la rencontre, celui du représentant régional de l’UIT rappelant les potentialités des TIC dans la transformation des nations et enfin, celui du Secrétaire Général du MINPOSTEL restituant la vision et les actions du Chef de l’Etat et du gouvernement de la République du Cameroun en matière de développement en général et de l’intégration des TIC pour le développement en particulier. Les travaux seront suspendus quelques instants pour permettre au représentant du Ministre d’Etat, Ministre des Postes et télécommunications de se retirer. A la reprise, M. Michele CASTEGNARO de CISCO interviendra en clôture cette première plénière pour présenter le leadership de CISCO en matière de solutions TIC et rappeler l’implication et la détermination de son entreprise dans le processus de transformation du Cameroun par les TIC. Les ateliers subséquents étaient construits autour des thématiques suivantes :

 

  • le e-government ;
  • le e-education ;
  • le e-santé ;
  • les TIC et la performance du secteur privé ;
  • le rôle catalyseur des opérateurs dans l’essor des TIC.

 

L’atelier e-government

L’atelier sur le e-government était animé par l’ANTIC, le Ministère des Postes et Télécommunications, Dimension Data (partenaire CISCO) et des représentants de plusieurs ministères. Les recommandations formulées dans cet atelier sont les suivantes :

 

  • le gouvernement devrait intégrer dans une vison globale tous les projets y afférents dans le souci d’une harmonisation des normes ;
  • le gouvernent devrait poursuivre une politique volontariste de fourniture en électricité suffisamment importante ;
  • le gouvernent devrait créer un cadre global de réalisation des projets TIC des différents des départements ministériels.

 

 

L’atelier e-education

L’atelier sur le e-education était animé par les Ministères de de l’Enseignement Supérieur, des Enseignements secondaires, de l’Education de Base, MICROLOG, CISCO NetAcad, CyberSchool et plusieurs autres acteurs du secteur de l’éducation. Les recommandations formulées dans cet atelier sont les suivantes :

  • identification et exploitation des nouvelles sources d’énergie ;
  • exonération des taxes sur les équipements informatiques ;
  • libéralisation de la production et de la commercialisation de l’énergie électrique ;
  • définition claire d’une plateforme de dialogue entre les acteurs de TIC ;
  • implication des hommes politiques et des décideurs ;
  • augmentation de salaire ;
  • promotion de la méritocratie ;
  • sensibilisation de l’administration sur l’utilisation de TIC ;
  • mise en place rapide des textes d’application ;
  • amélioration de l’accès de la population aux outils informatiques.

 

L’atelier e-santé

L’atelier sur le e-santé était animé par le ministère de la santé, l’hôpital central de Yaoundé, la polyclinique de Bonanjo et d’autres représentants des secteurs public, privé et traditionnel de la santé. Les recommandations formulées dans cet atelier sont les suivantes :

  • encourager les initiatives locales et privées, en baissant le taux d’imposition (Impôts) ;
  • allouer suffisamment de ressources à l’acquisition des infrastructures TIC ;
  • faciliter l’accès à Internet ;
  • prospecter les axes de coopération Sud-Sud et Nord-Sud ;
  • faciliter les échanges entre les différents acteurs du secteur ;
  • profiter des réformes engagées dans le secteur pour intégrer les TIC.

 

L’atelier « TIC et la performance du secteur privé »

L’atelier sur « TIC et la performance du secteur privé » était animé par le GICAM et de nombreux représentants des entreprises du secteur privé. Les recommandations formulées dans cet atelier sont les suivantes :

  • faciliter les procédures administratives ;
  • moderniser la réglementation et le cadre juridique des TIC ;
  • organiser le suivi effectif des mesures prises ;
 
L’atelier « Rôle catalyseur des Opérateurs dans l’essor des TIC,priorités au Cameroun »

L’atelier sur « Rôle catalyseur des Opérateurs dans l’essor des TIC, priorités au Cameroun » était animé par CAMTEL, l’ART et l’ARSEL. Des entreprises du secteur des télécommunications, des ONG et des étudiants ont également participé aux travaux. Les recommandations formulées dans cet atelier sont les suivantes :

  • améliorer la contribution du secteur de l’électricité ;
  • minimiser les coûts de transactions ;
  • former les compétences utiles et nécessaires ;
  • capitaliser les connaissances ;
  • améliorer le système d’information de l’ARSEL ;
  • fournir à l’ensemble du Cameroun de l’énergie de qualité et au moindre coût ;
  • renforcer les moyens de contrôle et de régulation ;
  • promuvoir une mutualisation des infrastructures ;
  • faciliter l’accès à la société de l’information (promouvoir l’accès à l’ordinateur familial).

 

La seconde séance plénière a servi de cadre à la restitution des résultats des travaux d’atelier et à la démonstration de l’impact des TIC sur la modernisation de certains secteurs sociaux clés tels ceux de la santé et de l’éducation. Il en les recommandations globales ci-dessous :

  • Recommandations générales du colloque
  • amélioration de l’offre énergétique au Cameroun ;
  • développement et mutualisation des infrastructures TIC ;
  • encouragement des initiatives locales par la baisse du taux d’imposition ;
  • exonération des taxes sur les équipements TIC ;
  • mise en place d’un cadre réglementaire et juridique approprié dans le secteur des TIC ;
  • renforcement des moyens humains et matériels de l’organe de contrôle et de régulation des TIC.

 

Participation Le colloque a connu la participation de 160 spécialistes provenant de la quasi-totalité des ministères et de la plupart des entreprises et organisations invitées.

 

pdf_button Allocution d’ouverture de M. le Secrétaire Général du MINPOSTEL
pdf_button Allocution de M. SAKANGA, Représentant de la Zone Afrique Centrale de l’UIT
pdf_button Mot de bienvenue du Directeur Général de l’ANTIC
 

Alerte de Sécurité

Emission Radio ANTIC.CM