L’Agence de Régulation des Télécommunications (ART) exige la baisse des prix des communications


Le constat est réel, les prix des communications sont toujours élevés, la minute d’appel sur les réseaux de téléphonie mobile coûte encore assez cher au Cameroun. Une situation que le régulateur veut renverser. C’est ce qui ressort du communiqué rendu public le jeudi 21 juin 2012, par le Directeur Général de l’ART, Jean-Louis BEH MENGUE.

Dans ce document, le gendarme du secteur rejette des offres techniques et tarifaires d’interconnexion de deux opérateurs que sont la Mobile Telephone Networks Cameroon Limited (MTN Cameroon) et Orange Cameroun SA. Motif, ces derniers n’ont pas tenu compte des recommandations de l’ART, parmi lesquelles la baisse des tarifs d’interconnexion.

L’interconnexion, qui est le processus qui permet de communiquer d’un opérateur à l’autre, est possible dans notre pays grâce à CAMTEL qui est la passerelle entre Orange et MTN. Chacun des opérateurs doit reverser un montant à CAMTEL, chaque fois que l’usager d’un opérateur passe par ce carrefour pour atteindre l’autre.

Actuellement les coûts hors taxes de cette interconnexion sont situés entre 33 et 37F chez Orange et entre 33F et 38F chez MTN. Quant aux SMS, ils coûtent 10,5F chez Orange et 11,5F chez MTN. Mais, l’ART veut que ces deux services, très demandés, reviennent respectivement à 28F la minute d’appel et 10F le SMS pour tout le monde.

Le rejet de ces offres implique que les deux opérateurs doivent faire d’autres propositions au régulateur.

Affaire à suivre !

arr2 Page précédente arr2

Alerte de Sécurité

Emission Radio ANTIC.CM