CONSUPE – ANTIC : SIGNATURE D’UNE CONVENTION DE PARTENARIAT


  L’Agence Nationale des Technologies de l’Information et de la Communication (ANTIC) et les services du Contrôle Supérieur de l’Etat (CONSUPE) ont signé le mercredi 8 octobre 2014 au Hilton Hôtel, une convention de partenariat ayant pour objectif  le contrôle de  l’authenticité des logiciels utilisés dans les Administrations Publiques. 

  Cette convention de partenariat conclue pour une durée indéterminée est une plate forme qui scelle l’engagement convenu par les deux institutions. Ainsi, les Services du Contrôle Supérieur de l’Etat doivent apporter leur assistance à l’ANTIC dans la mise en œuvre et le contrôle de l’application, par les administrations publiques, des recommandations issues des audits de sécurités des systèmes d’informations effectués par l’ANTIC.

  L’ANTIC, quant à elle, se doit d’apporter son assistance aux Services du Contrôle Supérieur de l’Etat dans une attribution du CONSUPE jusque là restée en veilleuse qu’est le contrôle des systèmes d’informations publics, à travers notamment l’appui technique, le renforcement des capacités des vérificateurs et la communication des rapports d’audits des systèmes d’information.

  La signature de cette convention marque le démarrage effectif de l’activité de contrôle des systèmes d’informations dans le secteur public à mener par le CONSUPE avec comme partenaire institutionnel l’ANTIC. Ce contrôle comporte quatre enjeux fondamentaux, à savoir la conformité aux lois et règlements, la fiabilité des informations traitées, la sécurisation des données notamment financières stockées, la réalisation et l’optimisation des opérations.

  Ces missions conjointes CONSUPE-ANTIC qui se sont déployées dans les Administrations Publiques depuis le 13 octobre et ce jusqu’au le 05 décembre 2014, découlent des hautes instructions du Premier Ministre Chef du Gouvernement qui réagissait à la suite d’un compte rendu du Directeur Général de l’ANTIC indiquant l’utilisation dans les Administrations Publiques des logiciels non authentifiés exposant ainsi à de graves menaces cybercriminelles les systèmes d’information de nos Administrations Publiques. Cette importante faille de sécurité informatique a été décelée lors des missions d’audit de sécurité effectuées dans les Administrations Publiques et établissements publics administratifs par les équipes de la Division de l’audit de sécurité de l’ANTIC.

Alerte de Sécurité

Emission Radio ANTIC.CM