La communauté nationale TIC à l’école du DNSSEC


  C’était dans le cadre d’un séminaire de sensibilisation et de formation sur l’Implémentation du protocole Domain Name System Security Extensions (DNSSEC) qu’a organisé du 17 au 19 septembre 2014 l’Agence Nationale des Technologies de l’Information et de la Communication.

  C’est l’Ecole Nationale Supérieure des Postes et Télécommunications (ENSPT) qui a servi de cadre à cette rencontre de haut niveau dont l’objectif était de former d’une part, les Responsables TIC des Administrations et Institutions publiques, des entreprises des télécommunications, des entreprises privées, des banques, et d’autre part, les registrars du .cm, la Société civile, les universitaires et les ingénieurs de l’ANTIC.

  Animé pendant trois jours par Alain Patrick AINA, un expert de l’Internet Corporation For Assigned Names and Numbers (ICANN), la première journée du séminaire avait été consacrée à la sensibilisation des responsables TIC des Administrations publiques et parapubliques et des entreprises privées sur les notions élémentaires du DNSSEC telles que c’est quoi un DNSSEC, pourquoi un DNSSEC, quels en sont les bénéfices pour la communauté nationale que représentent, entre autre, les administrations et organismes publiques, les opérateurs économiques et les utilisateurs Internet. La deuxième journée qui avait pour cible de formation les responsables des institutions TIC, les registrars et les universitaires portait sur la présentation détaillée du protocole DNSSEC, son mode de fonctionnement, de déploiement, les risques inhérents au déploiement du DNSSEC. La troisième journée qui était réservée à la formation des ingénieurs de l’ANTIC avait pour but d’initier ceux-ci au déploiement du protocole DNSSEC au niveau du « .cm » qui est le code d’identification du Cameroun sur Internet.

  A l’issu des trois jours, les participants ont dit avec satisfaction que la formation leur a été bénéfique et qu’ils prendront des dispositions pour pouvoir s’acquérir ce protocole DNSSEC.

  Il faut également indiqué que ce séminaire de formation sur le DNESSEC était initialement prévu du 19 au 21 août 2014 à l’Ecole Nationale Supérieure des Postes et Télécommunications (ENSPT). Mais avait été reporté car, le formateur, Monsieur AINA Alain Patrick, originaire du Bénin en Afrique de l’Ouest était tombé sur le coup de la décision des autorités camerounaises de fermer les frontières du Cameroun aux pays où sévit le virus Ebola, afin d’éviter son accès dans le territoire.

Alerte de Sécurité

Emission Radio ANTIC.CM