Universités, futurs points focaux de la sous-région dans le domaine des TIC, ou la forêt ?


  L’idéal de cette rencontre sous régionale est de créer des pôles d’excellence technologiques universitaires. Pour ce, la présence d’un spécialiste en Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, ou un Ingénieur Agronome qualifié est indispensable.

  L’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique (ENSP) de Yaoundé ou la Faculté d’Agronomie et des Sciences Agricoles (FASA) de l’Université de Dschang, par exemple, pourront dans l’avenir être les principaux sollicités.

  Les établissements choisis serviront de référence dans l’acquisition de savoirs précis, comme l’agriculture, l’eau, l’énergie, les infrastructures, les mines, les TIC, la forêt etc. Ces thématiques, qui seront développées au niveau des pôles d’excellence, sont sélectionnées en fonction des intérêts de tous les pays de l’Afrique Centrale.

  Pour le Pr Charles AWONO ONANA, Directeur de l’ENSP, « nous voulons doter la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) d’une capacité de formation forte, solide et crédible, mais aussi de ressources humaines de haute qualité qui vont accompagner ces pays vers l’émergence ».

 

Alerte de Sécurité

Emission Radio ANTIC.CM