L’ANTIC A ORGANISE LE SIXIEME SEMINAIRE SUR LA CYBERSECURITE DU 07 AU 09 OCTOBRE 2015 A BUEA

 La cybersécurité et la cybercriminalité sont désormais des notions bien maîtrisées par les populations de la Région du sud-ouest. Celles-ci ont été édifiées sur ces questions lors d’un séminaire d’information et de sensibilisation des populations sur la cybersécurité organisé du mercredi 07 au vendredi 09 octobre 2015 dans la salle de conférence de la Mairie de Buéa par l’Agence Nationale des Technologies de l’Information et de la Communication, ANTIC.

Ce séminaire tout comme les précédents tenus respectivement dans les régions du Centre, du Littoral, de l’Ouest, de l’Extrême Nord et du Sud avait pour objectifs d’édifier les populations du Sud-Ouest sur les bonnes pratiques sécuritaires à adopter dans le cyberespace et sur les dispositions institutionnelles, juridiques et techniques inhérentes à la cybersécurité.
Pendant trois jours, les questions relatives à la cybersécurité ont été abordées par les experts de l’ ANTIC et d’ailleurs. Il s’agissait notamment de l’état des lieux de la cybercriminalité au Cameroun, des bienfaits et des risques liés aux communications électroniques, du rôle de l’ANTIC dans la régulation de l’Internet et les sanctions en matière de cybercriminalité.

Ont également été abordés au cours de ce séminaire, les missions de l’ANTIC dans la sécurisation du cyber espace national, à savoir les audits de sécurité des systèmes d’information, la certification électronique, la veille sécuritaire et la sécurité autour des ressources de nommage et d’adressage.

Le Maire de la Commune de Buea, EKEMA PATRICK ESUNGE dans son mot de bienvenue, a salué l’initiative heureuse de l’ANTIC de sensibiliser et de former les populations du sud-ouest sur les dangers liés à l’Internet.

Dans son allocution d’ouverture, le Gouverneur de la Région du Sud-ouest, Bernard OKALIA BILAI a précisé que « dans un contexte national et international fortement marqué par la multiplication d’actes terroristes, il devient urgent de renforcer la sécurité de notre cyberespace national ».

Le Directeur Général de l’ANTIC, Dr EBOT EBOT ENAW, a souligné que des individus malintentionnés sont là, en permanence, à utiliser à des fins malveillantes ce précieux outil de développement qu'est Internet, causant ainsi d'énormes préjudices aux personnes, aux entreprises, aux organisations, et même aux États.

Il a renchéri que « Face à ces nouvelles formes de délinquance qui s'exercent sur le cyberespace, il est impératif de développer la cybersécurité, c'est-à-dire un ensemble de mesures de prévention, de sécurisation et de dissuasion permettant d'atteindre les objectifs de sécurité fixés, pour la protection de la vie, des intérêts des personnes physiques et morales, ainsi que ceux de l'Etat ».

L’on a vu prendre assidument part durant trois jours, à ces assises, un parterre de plus de sept cents participants constitué de toutes les représentations sociales de la Région du sud-ouest : autorités administratives, civiles, judiciaires, religieuses et traditionnelles, informaticiens, enseignants, commerçants, élèves et étudiants, ont dit leur satisfaction de toutes les informations recueillies lors de ce séminaire.

Au dernier jour de ce séminaire, la caravane de l’ANTIC s’est déportée tour à tour dans les établissements scolaires pour la sensibilisation des enfants et des jeunes à travers des causeries éducatives, sur le rôle de l’ANTIC, les avantages et les inconvénients des TIC et la cybersécurité.

Il s’agissait du Government Primary School Buea Town, du Bilingual Grammar School Molyko, et du Government Technical High School. Cette étape s’est achevée par un quizz avec remise de lots aux élèves et des kits aux enseignants.

Alerte de Sécurité

Emission Radio ANTIC.CM