INFORMATION ET SENSIBILISATION DES POPULATIONS SUR LA CYBERSECURITE DANS LES REGIONS DU CENTRE ET DU LITTORAL


«L’avènement et le développement fulgurant des TIC ont occasionné la naissance de nouvelles vulnérabilités connues sous le vocable de cybercriminalité, entendue comme toute action consistant à utiliser les systèmes et les réseaux informatiques comme un outil, une cible, ou un lien pour réaliser des activités criminelles. Les TIC ne sont donc pas sans danger. Car, des individus mal intentionnés sont là, en permanence, à utiliser à des fins malveillantes ce précieux outil de développement qu'est Internet, portant ainsi d'énormes préjudices à des personnes, à des entreprises, à des organisations, et même à des États », ainsi le rappelait le Directeur Général de l’ANTIC, dans son allocution d’ouverture à Douala.

Fort de ses missions de régulation des activités de sécurité électronique telles que prévues par l’article 7 de la loi de 2010/012 sur la cybersécurité et la cybercriminalité, l’Agence Nationale des Technologies de l’Information et de la Communication (ANTIC) a entrepris d’organiser avec l’appui du Fonds Spécial des Télécommunications (FST), deux séminaires d’information et de sensibilisation des populations sur la cybersécurité dans les régions du centre et du littoral. Le tout premier séminaire a eu lieu à Yaoundé du 27 au 29 novembre 2013 à l’hôtel DJEUGA Palace, le second s’est tenu du 04 au 06 décembre 2013 à l’hôtel SAWA à Douala.

Ces deux régions ont bénéficié chacune, de trois jours d’échanges, d’enseignements et de sensibilisation sur la cybersécurité en présence des personnalités locales. Dans la région du Centre à Yaoundé, Monsieur KAPTUE Pierre, Inspecteur Général Chargé des Questions Techniques, représentait personnellement le Ministre des Postes et Télécommunications lors des officiels. A Douala dans la région du Littoral, les Représentants du Gouverneur de la Région du Littoral et du Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Douala, ont rehaussé par leur présence la cérémonie d’ouverture.

Lors de son allocution d’ouverture, Le Directeur Général de l’ANTIC, Dr EBOT EBOT Enaw, a indiqué que, face à ces nouvelles formes de délinquance qui s'exercent sur le cyberespace, il est un impératif absolu de développer la cybersécurité, c'est-à-dire un ensemble de mesures de prévention, de sécurisation et de dissuasion d'ordre institutionnel, technique, organisationnel et juridique permettant d'atteindre les objectifs de sécurité fixés à travers les réseaux de communications électroniques et les systèmes d'information, pour la protection de la vie, des intérêts des personnes physiques et morales.

Le Représentant du Minpostel, Monsieur KAPTUE Pierre, a renchérit que ces séminaires constituent, un lieu d’échanges, pour arriver à mieux faire comprendre les enjeux de la cybersécurité qui sont des enjeux de société, enjeux économiques, politiques et humains entre autres, et auxquels nous ne devons pas rester indifférents.

Au cours de la cérémonie d’ouverture de la rencontre de Douala, le Directeur Général de l’ANTIC, Dr EBOT EBOT Enaw, et son homologue du Guichet Unique des Opérations et du Commerce Extérieur (GUCE), Monsieur Isidore BIYIHA, ont paraphé deux protocoles d’accord portant d’une part, sur la reconnaissance du GUCE comme Autorité d’Enregistrement de l’Autorité de Certification Gouvernementale, CamGOVCA et, d’autre part, sur l’appui technique de l’ANTIC au GUCE dans la sécurisation des applications par la Public Key Infrastructure (PKI).

A cette occasion, le Directeur Général de l’ANTIC, Dr EBOT EBOT Enaw a indiqué que c’était le lieu d’annoncer aux différentes Administrations publiques, aux entreprises, aux hommes d’affaires, aux populations installées dans la ville de Douala, à la communauté des internautes toute entière, qu’ils ont désormais les moyens d’échanger en ligne des informations sécurisées, grâce à l’usage des certificats électroniques issus de la PKI, qui contribuent au développement de l'économie numérique, non seulement en garantissant l'intégrité, la confidentialité, l'authenticité et la non répudiation des données échangées, mais aussi en abolissant les distances entre les partenaires, réduisant par voie de conséquence, ce fléau social qu'est la corruption.

En marge de ces séminaires, des après-midi d’animation ont été organisé à l’endroit des enfants et des jeunes dans les établissements scolaires sélectionnés à cet effet pour des causeries éducatives sur le rôle de l’ANTIC, les avantages et les inconvénients des TIC et la cybersécurité. Il s’agissait pour la ville de Yaoundé, de l’école publique Départementale du centre, de l’école Publique de la Gendarmerie Mobile, du lycée Général Leclerc, du lycée Bilingue d’Application. A Douala, la caravane de l’ANTIC s’est tour à tour déportée au Lycée Bilingue de Deido, au Lycée Technique de Ndogbong et à l’école Publique de la Cité SIC. Cette étape s’est achevée par un quizz avec remise de lots aux élèves et des kits de sensibilisation aux enseignants.

L’ANTIC entend poursuivre cette sensibilisation des populations sur la cybersécurité, dans les autres Régions du pays. Il est également prévue une vaste campagne médiatique en début d’année 2014, sur le thème : « stop, Cybercriminalité ensemble barrons lui la route ! ».

 

 pdf button Discours du Directeur Général de l'ANTIC
pdf button  Discours du Réprésentant du MINPOSTEL

Alerte de Sécurité

Emission Radio ANTIC.CM